Première balade

Ce week-end j’ai fait ma première balade en Alleweder, avec fiston dans le dos.

Caméra embarquée :

Un petit tour de paté de maison, rien de bien long, c’était juste pour tester la bête en situation. J’ai fait plusieurs sorties autour de chez moi, au total j’ai roulé pendant environ 1 heure, mais pas en continu.

Il faisait beau ce dimanche. En plus, dans mon village il y avait un rassemblement de voitures anciennes, ce qui fait que beaucoup de gens se promenaient, à pied ou en vélo. Nous avons eu notre petit succès…

Absolument tout le monde dévisageait ce curieux engin. J’ai eu droit à des pouces levés, des doigts pointés, des « Oh t’as vu ce truc ? », des coups de klaxon. Un voisin a cru que c’était un engin fonctionnant à l’énergie solaire, jusqu’à ce qu’il entende le frottement de la chaîne sur le guide chaîne. C’est assez sympathique toutes ces manifestations, mais on doit effectivement se lasser assez vite de passer pour un extra-terrestre.

Tous les chiens se sont mis à aboyer et à me courser (derrière leur grillage) à mon passage, alors qu’ils sont tous habitués au passage des voitures. Je n’ai pas croisé de cheval (il parait qu’ils ont peur des vélomobiles).

Quand je suis passé devant le rassemblement de voitures anciennes, évidemment j’ai fait sensation. Il y avait des voitures assez spéciales, dont notamment une BMW Isetta. Tout le monde s’est retourné sur mon passage. Mais bon, je ne me suis pas attardé…

Les voitures qui m’ont doublé sont passées bien au large. Il faut dire que j’avais tendance à rouler au milieu de la voie, parce que le bord des routes n’est pas en super état par chez moi. Bon, c’était dimanche, les voitures n’étaient pas pressées. Et puis la plupart doublaient bien doucement pour se donner le temps de regarder. Lorsque j’étais à l’arrêt, une voiture a même fait marche arrière sur la route pour pouvoir regarder de plus près !

Les quelques cyclistes que j’ai croisés ont plutôt eu un accueil positif. J’ai eu l’impression d’être immédiatement perçu comme un cycliste, malgrè l’étrangeté de l’engin, certainement à cause du casque (et aussi peut-être du bruit de la chaîne). Je n’ai pas croisé de peloton par contre. Et aucun n’a essayé de faire la course avec moi. De toute façon même en vélomobile, je pense que ne je suis pas en condition physique pour rivaliser avec les cyclistes entrainés qui arpentent la campagne par chez moi.

Ma première impression c’est qu’avec le parallélisme réglé et avec la chaîne huilée, ça va quand même nettement plus vite ! Reste encore à évaser les tubes guides chaînes pour limiter les frottements, et ça sera encore mieux. Je ne sais pas trop à quelle vitesse j’allais, parce que je n’ai pas encore le compteur. Je n’ai aucun entraînement de cycliste, et j’ai rapidement eu les muscles des cuisses en feu.

Côté réglage du dérailleur, je me suis rendu-compte que je n’avais pas réglé le « clickbox » du dual drive. Une fois réglé, ça va beaucoup beaucoup mieux. En fait, avant, quand je croyais être sur l’équivalent petit plateau, j’étais en fait sur l’équivalent plateau intermédiaire, donc du coup forcément ça me faisait un peu peur pour les côtes. Maintenant que c’est bien réglé, les vitesses me paraissent mieux adaptées, et elles ne sautent plus.

Côté comportement, la direction est assez sensible. Je crois que c’est toujours le cas sur les vélomobiles avec cette direction, même si peut-être que mon réglage de parallélisme n’est pas encore tout à fait au point. Je n’ai pas pu tester sur du plat pour voir si le vélomobile tirait bien droit, parce que les routes sont très bombées.

Les freins à tambours dans les roues avant sont puissants et très efficaces. En revanche je n’arrive pas à les régler convenablement le « frein à main » : soit les freins ne sont pas assez serrés, soit les freins touchent au repos et empêchent les roues de tourner librement.

Les suspensions sont assez géniales, ça filtre drôlement bien les imperfections de la route, sans pour autant donner l’impression d’être dans un bateau. J’ai pris les dos d’ânes sans ralentir, sans problème. Par contre, dans un rond point, j’ai eu l’impression qu’il n’aurait pas fallu que j’aille trop vite, parce que ça aurait tendance à se retourner. Enfin, ce n’est peut-être qu’une impression.

Le confort est bon. Le siège se règle facilement (plus ou moins en avant, plus ou moins incliné). La mousse sur le siège est assez confortable. Par contre je touche sur les côtés au niveau des épaules, et c’est assez gênant. Ce sera peut-être même un peu douloureux lors des longues balades. Mais un réglage du siège (un poil plus en avant) pourra sans doute régler ce problème.

Les rétroviseurs sont très utiles. J’en ai pris 2, pour des questions de confort et de symétrie, mais bon 1 seul devrait pouvoir suffire. Les verres sont bombés, ce qui fait que même s’ils sont petits, on voit bien ce qui arrive derrière.

La bâche d’habitacle est très efficace pour garder la chaleur à l’intérieur du vélomobile. La première fois j’ai fait l’erreur de rester en pull, j’ai rapidement eu très chaud ! En ouvrant légèrement la bâche, il y a un courant d’air qui circule et ça fait beaucoup de bien. Les fois suivantes je suis parti en tee-shirt, et c’était beaucoup mieux. Il faut dire que dans la série des nombreuses anomalies climatiques actuelles, il faisait particulièrement chaud pour un mois de janvier.

Je me suis quand même bien éclaté, j’étais euphorique en rentrant à la maison. Vivement la prochaîne balade, en attendant mon premier trajet pendulaire…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :