Troisième trajet pendulaire

Après 15 jours de congés, cette semaine j’ai attaqué un nouveau boulot. Mon travail est maintenant un poil plus loin qu’avant.

Et aujourd’hui, j’ai fait mon premier trajet pendulaire vers mon nouveau boulot, mon 3ème trajet pendulaire en Alleweder.

Détails de mon trajet : http://www.openrunner.com/index.php?id=5254
Distance : 23 km
Dénivelé : 40m, avec quelques bosses très gentilles
10 km de départementale, le reste en banlieue toulousaine

C’est donc mon premier trajet d’une longue série, j’espère.

A l’aller j’y suis allé très tranquillement, j’avais rendez-vous avec un gars (www.buscyclistes.org) avec qui on a papoté et qui m’a montré les chemins sympas à prendre en vélo. J’ai pris un chemin un peu plus long pour pouvoir le rejoindre (26km). J’ai mis 1h15.

Au retour, par contre, j’ai roulé normalement, sur mon trajet à peu près définitif je pense, et j’ai donc établi mon premier temps de référence : 1h tout rond.

Je suis super content, je pensais mettre plus. D’autant que je n’ai pas forcé, et que j’ai dû lever le pied dès le tiers du parcours parce que je sentais venir les crampes aux mollets. J’ai beaucoup bu, j’ai pas trop forcé, et j’ai pu arriver sans encombre. Et sans être essouflé. J’ai donc l’impression d’avoir pas mal de marge, c’est super encourageant !

Je suis quand même un peu déçu par ces crampes ce soir. J’ai pourtant fait attention à bien manger et bien boire pour récupérer pendant la journée. Pendant le trajet du retour j’ai quand même bu plus d’1L d’eau sucrée et mangé quelques abricots séchés. J’imagine même pas ce que je vais boire en pleine canicule cet été !

Mon nouveau trajet est un peu moins sympathique que l’ancien. J’ai 3 feux rouges sur le trajet, plus 2 ou 3 endroits où ça bouchonne sans trop de possibilité de me faufiler et j’ai globablement moins de pistes cyclables disponibles. Mais dans l’ensemble la majorité du trajet est dégagé ce qui me permettra de rouler à une allure normale. Et je pourrais peut-être affiner en trouvant des petits détours pour contourner les points les plus chauds.

Il y a quelques pentes sympas qui permettent de prendre un peu de vitesse, et on en prend vite en vélomobile, c’est grisant. Il y a notamment une longue pente juste avant d’arriver au centre d’un village (Saint Martin du Touch) où je suis rentré en trombe (genre 40 ou 45 Smile ) et j’ai été accueilli par les cris de joies d’enfants qui se trouvaient sur le trottoir. Trop fun !

A l’aller, juste au début de mon trajet, je me suis fait doubler par une voiture sans permis. Et ben ça va pas vite ces machins, je me suis dis qu’en appuyant un peu j’aurais pu la suivre ! Mais je n’ai pas osé essayer, de peur de me griller physiquement (et j’avais encore pas mal de km à faire !).

Bon évidemment, il y a eu encore toutes les manifestations habituelles de gens incrédules de croiser cet engin bizarre : des gens qui me hèlent par la fenêtre de leur voiture, les bandes de jeunes en scooters ou en motos qui me montrent du doigt, les voitures qui doublent tout doucement pour prendre le temps de regarder, un connard qui me prend en photo avec son portable tout en conduisant son gros monospace diesel (danger public !), etc.

J’ai aussi eu plus de comportements limites que les fois d’avant, genre des voitures qui me doublent et se rabattent rapidement parce qu’un autre véhicule arrive en face. Pourtant j’essaie de bien occuper la voie quand je vois que les voitures derrière ne peuvent de toute façon pas doubler, et c’est bien accepté, je n’ai pas encore eu de coup de klaxon rageur.

A mon nouveau boulot c’est bon on m’a définitivement catalogué comme marginal ! Non c’est plutôt positif, les gens ont compris ma démarche rapidement, et je crois même que ça a donné envie à certains de venir en vélo. Ce qui rend la démarche plus intéressante je crois, c’est que j’insiste bien sur le fait que je ne suis pas un sportif et que je n’ai aucun entraînement en vélo, mais que je vais quand même faire mes 45km par jour.

Il y a un parking en sous-sol sous le batiment, ça c’est bien, je pourrai mettre le vélomobile à l’abri (du temps et des tentations). Il y a un emplacement pour garer les vélos, mais bon je ne peux pas trop m’y garer vu le gabarit de l’engin. Je suis en quête d’une douche aussi, apparemment il est bien possible qu’il y en ait une dans le batiment… Si c’est vrai, il faut absolument que je la trouve !

Voilà je vais maintenant commencer à penduler 1 fois par semaine, tous les mercredis a priori. Je viens juste de rentrer et je suis déjà impatient d’y retourner…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :