Un Leitra près de Toulouse !

Sachant que ma femme était enthousiaste pour avoir son vélomobile, je scrutais gentiment depuis quelques temps les annonces sur les sites néerlandais et allemands :
http://www.ligfiets.net/advertenties/
http://www.hpv.org/shop/gebraucht/

Je cherchais plutôt un cab-bike, l’idée étant de pouvoir mettre un enfant à l’arrière du vélomobile pour que ma femme puisse transporter nos 3 enfants (avec une remorque).

J’ai vu un cab-bike, pas trop cher (3200 € je crois, avec la powerbox). J’ai donc contacté le gars, en lui expliquant ce que je voulais faire. Il m’a envoyé tout un tas de photo, dont celles de son Leitra (2250 €) dont il m’a dit qu’il me conviendrait bien parce qu’il avait un siège enfant à l’arrière et qu’il pouvait me le vendre avec sa remorque.

Je restais intéressé par le cab-bike mais il m’est passé sous le nez. Mais en me renseignant sur le Leitra je me suis rendu compte que c’était peut-être une meilleure idée que le cab-bike, et ma femme adorais le look du Leitra. J’ai vu peu de temps après qu’il avait baissé le prix du Leitra (1890€). Grace à un traducteur en ligne, j’ai compris que le premier à annoncer fermement qu’il le prenait gagnait l’affaire (et non pas le premier à se pointer chez lui pour le récupérer). Venant de loin, c’était parfait pour moi, et ayant déjà vu de nombreuses photos de l’engin, je savais qu’il l’avait bichonné et qu’il était en bon état.

Après consultation de mon ministre des finances, le courrier électronique est parti, le jour même de l’annonce.

Et voilà comment on se retrouve à devoir faire Toulouse-Zürich pour aller chercher un vélomobile ! Bon en même temps, en vélomobile d’occasion, c’est encore ce qui se fait de plus proche. Nous avons donc profité d’un week-end prévu chez mes parents à Montpellier pour faire un « léger » crochet par la Suisse en laissant les enfants chez les grands parents. 1400km aller-retour, autant de kilomètres qu’il va falloir faire en vélomobile pour amortir ce trajet !

Le gars et sa copine, super sympas, nous ont hébergés. Ils habitent le centre de Zürich et n’ont pas de voiture (surtout parce qu’ils n’ont pas beaucoup d’argent). Ils ont par contre quelques vélos : outre les 2 vélomobiles qui ont été vendus pour être remplacés par 1 WAW neuf, ils ont aussi un vélo droit pour monsieur, un vélo droit pour la fille, et un « vélo siège » pour madame. C’est pas un vélo couché, c’est pas un vélo droit, c’est un truc avec un pédalier légèrement plus avancé et un siège plus large et confortable que sur un vélo droit classique.

Bref, pour 1900 €, il nous a finalement laissé le vélomobile + la remorque + un fanion + tous les restes de matériaux qu’il avait utilisé pour la rénovation du Leitra (mastic, peinture, baguettes argentées, visserie, tissus, etc).

Le retour avec le Leitra sur la remorque fut assez long, parce que je n’osais pas rouler trop vite de peur que le vent n’abime la capote du « cabriolet ». Mais il est finalement arrivé à bon port sans soucis.

Ce Leitra est unique. Le propriétaire précédent avait fait la transformation en cabriolet, en coupant la partie supérieure du carénage, et en concevant une structure en alu pour constituer le mécanisme d’ouverture et de fermeture de la capote. C’est lui aussi qui avait ajouté le siège enfant à l’arrière. C’est un siège enfant classique qui se fixe sur un porte bagage. Comme le Leitra a un porte bagage sous le carénage, il s’y adapte parfaitement.

Le vendeur, lui, l’a complètement rénové : restauration du carénage en fibre de verre qui était accidenté, peinture rouge, baguettes argentées et 2 phares latéraux pour le style « rétro », remplacement de la toile de la capote et de la toile de l’arrière du vélomobile. Du bon boulot !

L’équipement :

  • Direction par joysticks droit et gauche, c’est assez sympa à utiliser, c’est différent du guidon central de l’Alleweder, mais je ne saurais pas dire ce qui est le mieux.
  • un plateau unique à l’avant avec mountain drive (un bouton dans l’axe du pédalier pour démultiplier le ratio), une cassette 7 pignons avec un vieux dérailleur Deore XT à l’arrière. Levier de vitesse vertical sur le levier de direction droit, c’est précis comme il faut. Il faut juste que je règle correctement le dérailleur arrière pour que les vitesses s’enchaînent au poil.
  • Freins à tambours dans les roues avant (comme sur l’Alleweder) couplés sur la manette gauche, freins à patins à l’arrière (je n’en ai pas sur l’Alleweder). L’avantage du frein à l’arrière c’est que ça freine droit alors qu’avec les freins dans les roues avants, il faut que les freins soient bien équilibré (et c’est pas le cas : déport si on freine trop fort)
  • Un Big Apple à l’arrière (génial !) et 2 boudins assez larges type VTC de base à l’avant. Valves type Dunlop, un poil pénible de ne pas pouvoir mesurer précisemment la pression.
  • Eclairage sur batterie, hallogène à l’avant, 3 leds à l’arrière, répétiteur à leds oranges sur les côtés (ce ne sont pas des clignos), j’ai pas encore pu tester tout ça de nuit.

En pratique c’est super confortable à utiliser. Les suspensions sont plus agréables que sur l’Alleweder, bien que plus simplistes à première vue. Les pneus larges du Leitra doivent y être pour quelque chose, les doubles triangles en carbone des roues avants aussi. La position assez redressée, et la capote qui permet de rouler « fermé » en font un engin plus pratique et utilitaire que l’Alleweder, qui est plus dédié à la vitesse. En plus le Leitra a un rayon de braquage absolument impressionant, grace à son empattement court et ses roues à l’extérieur du carénage. Ca le rend particulièrement maniable. Par contre il est un peu large (entre 90 à 95 cm, j’ai pas mesuré précisemment, contre 85 cm pour l’Alleweder), il aura peut-être un peu plus de mal à passer entre les bornes des pistes cyclables. Mais il n’y a pas de pistes près de chez moi (campagne). Il faudra que je le prenne pour aller au boulot un jour pour tester ça.

J’ai plusieurs choses à revoir quand même, à commencer par le système de fermeture de la capote, qui n’est pas facile à manipuler. Je voudrais quelque chose de plus simple pour la fermeture, que ce soit depuis l’intérieur ou l’extérieur, et pour qu’il soit possible aussi de verrouiller la capote en position fermée avec un cadenas. ‘va falloir que j’y réfléchisse…

Et il faudra aussi que j’y mette une assistance électrique, pour pouvoir transporter les 3 enfants sans trop se traîner sur la route et dans les côtes.

Quelques vidéos :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :