Grand chelem

Enfin, une semaine complète de trajet boulot en vélomobile ! Presque 250 km et 10 heures de vélotaf dans la semaine. A dire comme ça, ça parait impressionnant. En réalité ça m’a semblé plus facile que ce à quoi je m’attendais.

Oh bien sûr mes jambes m’ont bien fait sentir que je ne les avais pas habitués à pareil traitement. Les cuisses et les genoux, cette fois, m’ont bien suivi, ce sont cette fois les mollets qui ont été contrariés. Mais avec des étirements systématiques après chaque trajet, et un massage aux huiles essentielles perpétré par ma douce, mes mollets ont finalement fini la semaine sans encombre. Vendredi, je me suis même senti particulièrement en forme ! J’ai fait la semaine tranquillement à 55 minutes de trajet, et vendredi j’étais plus proche des 50 minutes.

Je suis bien content, j’ai progressé très vite, et je vais maintenant pouvoir vélotaffer tous les jours.

Le vélomobile se comporte bien. J’ai baissé la pression des pneus avant à 5 bars, le pneu arrière restant à 4 bars, et ça me parait un bon réglage, à la fois rapide et relativement confortable. Il reste assez bruyant sur mauvais revêtement, avec des craquements un peu partout, mais dès que la route est bien lisse, comme en ville, je roule en silence. Si tant est qu’on puisse trouver du silence en ville…

Quelques anecdotes :

Mardi, alors que je venais de quitter Théo à l’école depuis quelques kilomètres et que je roulais tranquillement pendant que je réglais 2 ou 3 choses dans le vélomobile, j’aperçois tout à coup dans mes rétroviseurs un cycliste qui me suit, avec son vélo de course et son équipement complet de sportif des routes. Mais c’est le début de la semaine, et je ne veux pas me griller musculairement, alors je décide de me mettre à ma vitesse de croisière habituelle, entre 30 et 32 km/h. Voyant qu’il reste derrière à bonne distance, je me dis qu’en poussant un peu je le sèmerai, alors je pousse pour rouler à 35 km/h. Mais je me rends compte qu’il reviens sur moi et me colle : il a décidé de me tester et de voir à quelle vitesse cet engin bizarre est capable de rouler. Tant pis, je ne vais pas accélérer, je garde ma vitesse. Mais en regardant le compteur je me rends compte que je suis en fait à 40 km/h ! Je continue comme ça sur 2 ou 3 kilomètres, et lui reste derrière moi, dans ma roue. Nous arrivons alors à une intersection, je m’arrête donc, il se met à côté de moi, je me rends compte que c’est un retraité (il n’y a qu’eux pour s’entraîner à cette heure matinale !), particulièrement affuté. Il me fait signe que je roule vite avec mon engin, et me demande si ça ne fonctionne qu’avec les pédales. C’est assez flateur ! Je lui explique que oui. Il tourne sur la gauche, moi je continue tout droit. Bon, il me reste 15 km à faire ! Je continue ma route tranquillement, je trouve que je me traine, mais je suis en réalité à 35 km/h.

Mercredi, sur la route près de chez moi, je vois une brochette de pompiers et policiers s’affairer sur le bord de la route le long d’une barrière. Un policier fait la circulation. Le lendemain, en repassant au même endroit, je trouve une bouquet de fleurs accroché à la barrière. L’automobile est décidemment un fléau, et je n’ai définitivement plus envie de participer à cette terrible erreur collective.

Tiens hier vendredi, j’ai à nouveau croisé le vélo couché qui roule entre Blagnac et Saint Martin du Touch. Petit signe de la main. C’est un low-racer, je ne saurai pas dire quel modèle exactement. Peut-être que je le verrai aujourd’hui…

Oui aujourd’hui j’emmène mon fils Théo en vélomobile à la XVe fête du vélo à Toulouse. Nous allons voir les vélos couchés du magasin Cyclable, j’en profiterai pour faire quelques courses, et puis nous suivrons le défilé parmi les autres vélos-couchés à partir du Capitole. Il fait beau, ça risque d’être une belle fête…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :