Occupons nous du Leitra

Encore une semaine complète avec le vélomobile, ça devient la routine, même si en fin de semaine j’ai eu les jambes bien lourdes, encore une fois. Le week-end ne sera pas de trop pour m’en remettre.

Encore beaucoup de marques de sympathie cette semaine : une maman avec sa fille qui s’écrit « hé c’est génial ! », un routier qui sort son klaxon des grands jours pour saluer mon passage, des éboueurs qui poussent un cri de joie et lèvent les bras au ciel. J’ai aussi roulé avec un autre vélotaffeur, en VTT équipé de pneus « de ville », apparemment bien entrainé, et qui habite pas loin de chez moi. Nous avons discuté un peu sur les pistes cyclables, puis nous avons atteint la départementale, je suis passé devant et il m’a suivi à une vitesse de 35 km/h pendant environ 5 km. Au moment de nous séparer, il m’a avoué qu’il était raide ! Moi je dois bien dire que j’avais roulé un peu plus vite que d’habitude, mais sans faire d’excès. C’est assez positif pour ma machine, ça montre que son aérodynamisme m’apporte vraiment un gain de vitesse non négligeable.

Ce week-end je me suis un peu occupé du Leitra. J’attends déjà depuis plusieurs semaines de recevoir les pneus que j’ai commandés chez Cyclable, des Schwalbe Marathon Plus. Ce sont des pneus roulant et très solides, avec une sorte de bande anti-crevaison intégrée à la carcasse du pneu.

En attendant, j’ai fait quelques aménagements dans le vélomobile. J’ai récemment remplacé le frein droit pour mettre une manette frein avec frein de parking intégré. Il s’agit d’une petite tige qui vient bloquer le frein en position serrée à l’arrêt. Cela permet de rentrer et de sortir du vélomobile sans que celui-ci ne veuille se faire la malle :

J’ai aussi installé un klaxon type « poire », sur le levier gauche. Il s’intègre bien à l’aspect rétro du Leitra !

Ce week-end, j’ai acheté un compteur tout simple (un Sigma BC906), et je l’ai installé sur la bôme du vélomobile. Il est ainsi bien visible lorsqu’on est installé dans le vélomobile :

J’ai aussi mis de la mousse sur le siège. C’est de la mousse de tapis de sol, utilisé pour faire du camping. C’est une version très très bas de gamme, assez fine, achetée à pas cher dans un magasin discount. Mais en mettant deux couches, ça permet d’obtenir un siège relativement confortable, et qui, je l’espère, évitera d’avoir des bleus dans le dos comme c’était le cas jusque là. La mousse est maintenue en place grâce à des bouts de chambre à air.

Je me renseigne actuellement sur les assistances électriques pour le Leitra. A priori ce sera un moteur Phantom de chez Velectris, une société française qui fait des assistances qui marchent particulièrement bien. Mais adapter ces moteurs sur une petite roue de 20 pouces nécessite quelques petites adaptations, je suis en train d’étudier tous ces petits détails…

Publicités

One Comment to “Occupons nous du Leitra”

  1. Tiens c’est marrant j’ai laissé un commentaire et maintenant je suis bien obligé puisque je suis rentré chez velectris… si tu as besoin d’info pour ton choix n’hésites pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :