Au delà de mes limites

J’ai changé de lieu de travail. Cette semaine, je viens de commencer une nouvelle mission, intéressante professionnellement, mais située très loin de chez moi : plus de 30 km.

Avant de commencer, j’étais extrêment inquiet par la distance à parcourir. Je craignais que cela soit trop long, en temps. Après moultes manipulations sur openrunner.com, j’ai établi ce parcours :

La difficulté est que je dois traverser la Garonne, et qu’il n’y a pas beaucoup de pont. Cela m’oblige à remonter assez haut dans Toulouse pour pouvoir redescendre de l’autre côté. Je pourrais aussi passer plus au sud, mais ça m’emmènerait dans des coins très (trop) valonnés. L’autre difficulté est le franchissement de la rocade, qui m’oblige aussi à faire quelques détours. Heureusement, ce parcours est extrêment plat :

J’ai donc testé ce parcours. Plusieurs points positifs : la traversée des champs près de chez moi est assez agréable, sur des routes peu fréquentées, plates et en bon état, cela me permet de rouler à vive allure sans effort (jusqu’à 40 km/h). Le tronçon que j’emprunte le long du canal du midi est également très sympathique.

Mais la remontée dans Toulouse et la traversée de la ville est extrêmement pénible. Je tombe sur des secteurs très encombrés par la circulation, et sans aménagement cyclables, c’est particulièrement stressant. Cette traversée me ralentit énormément, ne pouvant pas rouler beaucoup plus vite que les voitures, à cause des ralentissements, et des multiples feux rouges. J’ai fait ce trajet en 1h15 environ.

Au final, j’ai trouvé cela extrêmement éprouvant, beaucoup trop pour que je puisse l’envisager sereinement tous les jours. En plus du temps de transport, la cohabitation avec les automobiles agglutinées sur des secteurs non aménagés pour les vélos est trop difficile. J’ai senti avoir atteint mes limites dans l’utilisation du vélomobile. Après une phase de grosse déprime, j’ai recherché activement des solutions.

Celle que j’envisageais initialement, l’achat d’une assistance électrique « musclé », me permettant de rouler plus vite et de gagner du temps, ne m’apporterait en réalité pas grand chose. En ville je ne pourrais de toute manière pas rouler plus vite, ni sur les pistes cyclables le long du canal du midi, qui sont très encombrées.

Je pourrais aussi racheter une petite voiture, pour le temps de ma mission (quelques mois). Mais en plus de ne pas vouloir revenir en arrière sur la vente de notre second véhicule, cela ne me permettrait pas de gagner beaucoup de temps, car je devrais de toute manière passer par des secteurs très embouteillés, avec un temps de trajet supérieur à 1 heure. Je n’ai pas envie de payer une voiture si c’est pour rester coincé dans les bouchons.

Il me reste deux solutions. La première : je me suis inscrit à un système de covoiturage. Ca ne résout pas le problème des bouchons, mais ça permet de limiter les frais. Il faut que j’attende de voir si on me trouve un conducteur sur mon trajet.

Mais lorsque je suis allé m’inscrire, à la Maison de la Mobilité à Labège, j’ai été très bien accueilli et conseillé par une dame qui m’a indiqué que je pourrais également prendre le train, en partant de Muret et en descendant à la gare Saint Agne. Je n’y avais pas pensé ! J’avais seulement envisagé le train jusqu’à la gare Matabiau en centre-ville, sans penser que ce train s’arrête avant dans d’autres stations ! Ce train accepte les vélos. Cela me laisserait un trajet de 8 km pour aller à la gare, puis un autre trajet de 8 km pour arriver au boulot :

Deux fois 8 km, sur du plat, c’est facilement faisable, d’autant que c’est justement les parties les plus agréables qu’il me resterait à parcourir. Et le train passant sans s’arrêter aux travers de tous les secteurs qui me posent problème, ça devrait être comparable au niveau du temps total, voire un peu moins long. Bien évidemment, je ne pourrai pas le faire en vélomobile, impossible à prendre dans le train. Il faudra donc que je teste ce parcours avec un vélo droit. Fort heureusement, mes parents m’ont donné un vélo droit, bas de gamme mais tout neuf, et dont j’ai changé les pneus pour des versions plus résistantes aux crevaisons.

Je teste ça demain…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :