Vélo couché

Après avoir fait le trajet vers Labège quelques fois en vélo + train, j’en suis venu à la conclusion que c’était la bonne solution pour moi. Le temps reste important (entre 1h et 1h15), mais avec beaucoup moins de stress, car je peux rouler sur des routes tranquilles sur lesquelles je n’ai pas à être constamment sur le qui-vive vis-à-vis des étourdis translatant leur tonne de feraille à grande vitesse.

Mais mon vélo m’inquiétait. Pour un trajet occasionnel il est très bien, mais pour le prendre tous les jours, je commençais à craindre qu’il ne se fatigue prématurément, les composants n’étant pas d’une très bonne qualité. J’ai fini par trouver un vélo couché d’occasion, à bon prix, sur Bentokaz. C’est un TW Bents, avec un cadre en acier assez lourd, mais des composants de bonne qualité. Lorsque je l’ai acheté, la roue avant avait des rayons cassés, j’ai donc remplacé la roue avant temporairement, le temps de faire faire la réparation.

J’ai pu le tester quelques fois déjà cette semaine, et il est très agréable. C’est un vélo facile à prendre en main, parfait pour moi pour débuter en couché sur 2 roues. Il est nettement plus efficace face au vent, un des problèmes que j’avais avec le vélo droit, lorsque le vent me faisait craindre de rater mon train. Il est plus confortable, sans aucun doute. J’ai également l’impression de mieux pouvoir l’exploiter lorsque j’essaie de rouler vite, certainement parce que mes muscles sont maintenant taillés pour cette position. D’ailleurs la position est assez similaire que dans mon vélomobile, avec le pédalier relativement bas par rapport au siège, contrairement beaucoup de vélos couchés qui ont un pédalier légèrement plus haut. Je retrouve aussi les mêmes problèmes de transpiration dans le dos qu’avec le vélomobile.

Je prends donc ce vélo couché dans le train. Je craignais qu’il soit trop encombrant, mais finalement ça se passe bien, il rentre assez facilement dans le train et peut même être suspendus aux crochets prévus pour les vélos droits. Son guidon haut est bien pratique pour pouvoir le guider de la main en marchant à côté sur le quai. Je crois aussi qu’il est bien accepté parmi les autres usagers du train, il est bien considéré comme un vélo, même s’il est bizarre et s’il est parfois plus difficile à manœuvrer lorsqu’il s’agit de le monter ou de le descendre du train. Et puis évidemment, il y a beaucoup plus de personnes qui me posent des questions sur mon engin bizarre…

Aujourd’hui je lui ai fait une petite toilette, parce que la chaîne était très sale, elle n’avait pas due être nettoyée depuis un bon bout de temps. J’ai également remonté la roue avant, avec ses rayons réparés.

Mon vélomobile ne me servira plus beaucoup ces prochains temps…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :