Collection vélomobiliste hiver 2009

Il est temps de faire un point sur la manière de m’habiller en hiver en vélomobile. J’ai divers vêtements et accessoires, que j’utilise en fonction des circonstances :

  • 1 : mon casque d’hiver, avec de nombreux éléments rétro-réfléchissants et une grosse visière pour protéger de la pluie.
  • 2 : les lunettes blanches, avec de la mousse tout autour des verres pour bien épouser la forme du visage et éviter que l’air froid du matin ne vienne me chatouiller les yeux.
  • 3 : mes divers tubes en polaire pour me protéger le front et les oreilles du froid. Je n’en utilise que lorsque le froid est trop mordant pour les oreilles. En bleu, la version légère, et en noir, la version épaisse, pour les jours de très grand froid.
  • 4 : ma collection de t-shirts respirants en polyester, qui limitent la transpiration. La plupart du temps je préfère les t-shirts à manches courtes, sinon j’ai trop chaud.
  • 5 : la veste de pluie de cycliste, avec capuche et aérations pour la transpiration. Très efficace par temps de pluie, mais elle n’évacue pas assez la transpiration, ce qui fait que je ne la mets que lorsqu’il pleut vraiment.

  • 6 : ma solution pour réguler efficacement la température dans le vélomobile : la cape en polaire, avec fermeture par bandes Velcro. Ne trouvant pas ce que je cherchais dans le commerce, je l’ai cousue moi-même. C’est bien chaud, ce qui fait que je peux sortir de chez moi et partir sans craindre le froid. Mais dans la configuration que j’utilise l’hiver (avec ma coque en plexi), le vélomobile protège très bien du vent, et j’ai rapidement chaud. Grace aux bandes Velcro, je peux me dégager progressivement, d’abord le ventre, puis les bras et les épaules, et enfin, je peux dégager le col. Ainsi, à part les jours de grand froid, je finis toujours en t-shirt, sans pour autant avoir eu à me contorsionner pour enlever ma veste.

Je peux aussi dès le départ mettre le dos de la cape derrière le siège, pour profiter pleinement des capacités d’aération du siège et éviter de trop transpirer.

Voici le plan de la cape. Ce n’est pas bien compliqué, mais ça pourra peut-être servir à quelqu’un. Je rajoute une bande verticale au milieu, et un large col pour protéger le cou du vent. Puis je mets les bandes de velcro. Rien de bien sorcier…

Publicités

2 commentaires to “Collection vélomobiliste hiver 2009”

  1. (bon, ok, c’est plus classe que les combinaisons de bricolage)

  2. Comme quoi le vélo mène à tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :