Ordres de grandeur de consommation d'énergie

On a souvent du mal à s’imaginer la quantité d’énergie que représentent nos déplacements, en fonction des véhicules utilisés. Pourtant il y a des disparités énormes. J’ai trouvé le graphique suivant, qui permet de visualiser cela de manière très claire :

(source: ecovelo.info)

Il représente le nombre de gallon(s) (3,8 litres) par passager nécessaires pour effectuer 350 miles (560 km).

On y voit clairement que l’automobile est très gourmande, peinant même à faire mieux qu’un bateau de croisière.

Un vélo nécessite environ 30 fois moins d’énergie. Tellement peu qu’il n’a pas besoin de moteur. Pensez-y lorsque vous passerez faire le plein. Pensez-y aussi lorsque vous entendrez encore parler d’émissions de gaz à effet de serre et de leur nécessaire réduction dans les pays riches (et oui, c’est bien de nous qu’on parle).

Publicités

5 commentaires to “Ordres de grandeur de consommation d'énergie”

  1. Belle trouvaille !

    Je n’aura pas cru que la voiture consomme plus que l’avion, même si elle est hybride il reste un rapport 2 en faveur de l’avion !

    Mais le vélo reste roi dans cette catégorie !

    A + !

  2. Superbe demo. Il faut que j’en parle sur mon blog (en te citant bien évidemment).Mais dis donc tu ne te serais pas trompé d’endroit pour ton commentaire?

  3. La comparaison entre vélo et piéton est piégeuse, car comme on va quatre à cinq fois plus vite à vélo qu’à pied, il faut tenir compte du temps de vie! Il faut multiplier par quatre la consommation d’un individu à vélo pour avoir l’équivalent de la consommation d’une personne vivante durant le temps de l’équivalent du voyage à pied. Autrement dit, si on ne consomme pas d’énergie sous d’autre forme que l’apport de calories pour vivre, qu’on soit à vélo, en planche à voile ou à pied, c’est du pareil au même.

  4. Salut Guilhem,
    Les gens commencent à réaliser que le réchauffement climatique dû uniquement à l’activité humaine est une arnaque gigantesque qui ne sert qu’à fabriquer de l’argent par un tas de moyens qui commencent par « eco ».
    La pollution : voilà l’argument qui me pousse à me déplacer en vélo. Réchauffement ne signifie pas forcément toxicité. L’aspect toxique m’interpelle beaucoup plus que l’aspect panique organisée du réchauffement climatique global. Mars aussi se réchauffe…

  5. Pixelman : bien que je ne partage pas ton point de vue "arnaque" sur le réchauffement global, je pense en effet qu’il est dommage de baser 95% de l’argumentation sur ce point qui n’est que la partie "aval" du carbone.
    Le problème "amont" est beaucoup plus proche et tout aussi dramatique. C’est un problème d’approvisionnement énergétique global et il se nomme le "pic pétrolier" ou "pic de Hubbert" ou encore "Peak Oil".
    Je t’invite à faire quelques recherches google ou wikipedia sur le sujet, prépare tes antidépresseurs…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :