Course poursuite contre un scooter

Régulièrement, je vois un scooter emprunter pratiquement le même itinéraire que moi. C’est un scooter noir, le bonhomme est toujours habillé en noir, et depuis au moins 2 ans que je le vois, il n’a ni éclairage arrière, ni réflecteur. De quoi me rassurer sur ma propre visibilité. Et il n’a pas de rétroviseur non plus.

Par contre, son moteur respecte la législation et n’est pas débridé, ce qui fait que régulièrement, en forçant un peu l’allure, j’arrive à rouler à la même vitesse que lui.

Ce matin, juste en sortant du village, au premier carrefour, il s’arrête à côté de moi. Évidemment au démarrage il prend un peu d’avance, mais j’appuie un peu et j’arrive à rester à quelques dixaines de mètres derrière lui, pas trop près pour éviter les effluves nauséabonds de son pot d’échappement. Le vent d’Autan souffle de travers, ce n’est pas favorable au vélomobile, optimisé pour un flux d’air dans l’axe du carénage. Mais ça écarte les fumées d’échappement.

Carrefour suivant, je le rattrape, et idem, il reprend un peu d’avance au démarrage. J’ai la flemme, je me dis que je vais rouler normalement. Mais finalement, mes jambes étant maintenant bien échauffées, je reste toujours à peu de distance derrière lui.

Arrivés en ville, comme c’est les vacances, il y peu de monde. Il est toujours devant moi, nous avons de la chance et passons tous les feux au vert. Arrive la montée, et là je me dis qu’il va me distancer. Effectivement, je monte tranquillement, et rapidement, je ne le vois plus. Mais arrivé en haut, je vois que le feu est rouge et qu’il y est arrêté. Il repart, moi derrière.

Là je sais qu’il prend toujours un raccourci à travers une zone industrielle. Mais je sais aussi que ce raccourci ne raccourcit pas vraiment, la distance est la même, mais il remplace un rond point régulièrement encombré par 2 ronds points beaucoup moins fréquentés. Mais c’est les vacances, et le rond point fréquenté doit l’être beaucoup moins que d’habitude. Il biffurque, je continue tout droit. Cette fois, j’ai le vent d’Autan dans le dos, et j’avance facilement. Je passe le rond point, sans encombre. J’arrive au rond point suivant, là où débouche la zone industrielle. Et le scooter est encore loin ! Il n’aura pas le temps de me rattraper, car nos itinéraires se séparent quelques centaines de mètres plus loin.

Bon, je me suis peut-être excité tout seul, il faut bien le dire. Mais ça montre, une nouvelle fois, que ma vitesse est similaire à celle d’un scooter, même sur une portion d’itinéraire de 15 km, avec de la campagne et de la ville.

Et puis en caricaturant, j’ai aussi trouvé cette course poursuite pleine de symboles, entre le scooter noir, bruyant et polluant, symbole du Mal, et le vélomobile blanc, lumineux et vertueux, symbole du Bien. Ouf, j’ai été à la hauteur pour faire triompher le Bien !

Dommage, je n’avais pas mon appareil photo…

Publicités

4 commentaires to “Course poursuite contre un scooter”

  1. Merci Ghilhem pour cette belle pub.

  2. Bonjour,

    Heureux possesseur d’un MANGO+ je suis avec intérêt votre blog. Personnellement, j’ai la chance de pouvoir circuler en campagne à travers les chemins vicinaux pour me rendre à mon travail et donc de très peu fréquentés. Les quelques portions de route que j’emprunte m’ont permis de constater que les automobilistes, pour le moment, sont très corrects et curieux.

    Bonne continuation.

    Etienne C.

  3. Bonjour Ghilhem,

    Est-ce que tu as une idée du coût au km de ton vélomobile ?
    (Coût d’achat – coût de revente + coût d’entretien) / km parcourus ?
    Tu dois pouvoir le calculer depuis la vente de ton précédent Quest, non ?
    Je suis curieux de comparer ce chiffre au coût au km du scooter car même si le scooter est moins cher, il a le gros désavantage d’avoir une assurance à payer en plus et une durée de vie certainement bien moindre.

    Ce serait intéressant de comparer les coûts de ces deux moyens de transport très similaires.

    Merci.

    • Bonjour BigCactus.
      Compte 50 €/1000km à l’usage. C’est une valeur haute, en pratique, je suis plutôt à 20 ou 30 €/1000km.
      Donc c’est très faible. Rien à voir avec une automobile. Un scooter, je ne sais pas, je ne m’y suis jamais intéressé.

      Donc quand on parle d’amortissement d’un vélomobile, je ne comprends pas de quoi on parle. A moins de compter amortir un vélomobile en possédant une automobile sans l’utiliser, ce qui est dommage, à mon avis : autant la revendre, et le gain est alors significatif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :