BRM 400km de Muret

Ayant beaucoup apprécié le 200 km, j’ai eu envie d’essayer une distance plus longue, et je me suis décidé à participer au BRM 400 km qui a eu lieu ce week-end, organisé par le club de cyclotourisme de Muret.

Le parcours ne s’annonce pas simple, avec quelques côtes difficiles entre les kilomètres 200 et 300…

J’ai rendez-vous avec ly masse et Rayspid  du forum Velorizontal, mais comme ils arrivent en retard au départ, je pars à 19h avec le gros du groupe de cyclotouristes, environ une trentaine de vélos, dont un autre cycliste en vélo couché, Le Pou.

Le vent d’Autan souffle fort, soit 200 km face au vent, les cyclos sont à la peine. Quant à moi, protégé par le carénage, je ne fournis que peu d’effort, étant même souvent obligé de freiner pour ne pas dépasser le groupe. Avec Le Pou, nous collons le groupe de tête, qui se désagrège. Avant les 100km, nous ne sommes plus que 6 ou 7 à rouler ensemble.  La seule difficulté pour moi est de rouler de nuit avec l’envie de dormir, c’est sympa au début, mais avec la fatigue, je trouve ça rapidement très pénible.

A 200 km, le jour se lève, c’est plus facile niveau sommeil.

Mais nous entamons les grosses difficultés. Les quelques côtes qui viennent ne sont pas des grands cols, mais pour un vélomobile, c’était déjà beaucoup : j’en bave ! Je décide de ne pas suivre et de rouler à mon rythme (c’est à dire très très lent), laissant partir tout le monde loin devant. Et là je maudis le poids du vélomobile !

Cela dit, les paysages sont magnifiques (et j’ai le temps d’en profiter !)

Heureusement, je comble une partie de mon retard dans les descentes, et le groupe attend tout le monde à chaque fois, sympa ! Et quelques pauses dans des cafés font du bien au moral !

Les 100 derniers kilomètres ont un profil bien plus facile. Descentes, vent dans le dos, le groupe roule assez vite. Je me demande parfois quelle mouche les pique ! Quelques côtes se présentent, mais sachant qu’elles sont peu longues, je fais l’effort pour les monter sans (trop) faiblir, et recoller au groupe dans la descente qui suit.

A 15km de l’arrivée, Le Pou, fatigué, reste derrière. Le groupe ralentit pour l’attendre, mais il ne revient pas. A 5 km de l’arrivée, nous nous arrêtons quelques instants pour l’attendre, et nous rentrons tous ensemble, 21h après le départ. Moyenne au compteur 22,7 km/h (hors pauses), vitesse max 73 km/h.

La conclusion pour moi, c’est que sur les parcours vallonnés, il n’est pas très adapté de rouler en vélomobile avec un groupe de cyclos. Ca impose beaucoup de changements de rythme, entre les plats et descentes où il faut freiner, et les côtes où il faut pousser sur les jambes pour tenir le rythme. Sur ce BRM, iIl aurait fallu que je trace à mon propre rythme les premiers kilomètres face au vent, quite à prendre beaucoup plus mon temps dans les cols. Mais il aurait fallu que je roule tout seul, et je n’étais pas prêt pour cela.

Publicités

6 commentaires to “BRM 400km de Muret”

  1. J’ai aussi constate que l’on ne peut guere rouler avec d’autres velos en VM, qu’il s’agisse de VC ou de VD; notre vitesse n’est jamais la meme.

    Mais pour avoir tente en Normandie de rouler avec un Mango… Eh bien on se rend compte que meme a 2 VM c’est complique: que l’un freine legerement dans une descente (parcequ’il se sent un peu limite pour une courbe, par exemple), et l’elan pour la montee suivante est reduit, autant dire que l’arrivee en haut ne sera pas simultanee non plus.

    Conclusion, le VM est fait pour rouler seul.

  2. En tous cas, chapeau, pour avoir fait un 400 avec un vélomobile, j’ai encore jamais osé le faire (juste fais 200 dans une journée hors BRM)

  3. Bravo, vu le profil du parcours je ne suis pas certain que j’aurai osé. Très bel exploit

  4. Hé bé, félicitations !

  5. Bravo pour ce périple et merci pour le compte-rendu.

    Si tu es dispo et intéressé, le week end de Pentecôte, je fais Dune du Pyla-Narbonne Plage en 2 jours (DP-Toulouse le samedi et Toulouse-Narbonne Plage le dimanche).
    Ce sera en vélo traditionnel et en empruntant une très grande partie du canal reliant les 2 mers.
    A bon(s) entendeur(s)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :