Chaussures, enfin

Depuis le temps que je cherchais des chaussures élégantes avec des cales SPD (voir ici ou ici), j’ai fini par trouver mon bonheur en les fabriquant moi-même. La conversion SPD n’est finalement pas si compliqué que ça, une fois qu’on a accepté l’idée de faire un grand trou dans les semelles de ses chaussures !

Après avoir fait un essai avec de vieilles chaussures, je me suis décidé à acheter des chaussures neuves pour tenter l’opération. J’ai tout de même opté pour des chaussures à bas prix, vu qu’elles étaient destinées à être charcutées. Il fallait également qu’elles disposent d’une épaisse semelle, afin que les cales ne touchent pas le sol en marchant. J’ai trouvé ce modèle-ci :

J’ai commencé par enlever la semelle intérieure en tissu qui était collée à l’intérieur, pour accéder à la grosse semelle dont l’intérieur est en bois !

Puis j’ai creusé un trou à la mini-meuleuse. Je me suis servi d’une autre paire de chaussures avec cales SPD pour déterminer le bon emplacement pour ces trous.

J’ai récupéré des semelles intérieures rigides SPD sur une vieille paire de chaussures usée. J’ai laissé les cales SPD en place sur leurs fixations, ça m’a aidé à bien mettre en place les semelles intérieures dans les chaussures. Je les ai collées à la colle néoprène liquide. Puis j’ai utilisé de gros cailloux pour maintenir les semelles plaquées au fond des chaussures, le temps que ça sèche (24 heures) (d’ailleurs j’ai pensé plus tard que j’aurais pu utiliser des serre-joints, ça les aurait sans doute mieux maintenues).

Et voilà le dessous des chaussures. On voit la partie en bois au dessus du caoutchouc, je l’ai bien enduit de colle pour éviter que le bois ne prenne l’eau.

Et voilà ce que ça donne, une fois portées :

Je suis très content du résultat. Le look est sobre et élégant, me permettant de les porter au travail. Les cales ne touchent pas le sol quand je marche, évitant les cliquetis désagréables. C’est exactement ce que je cherchais depuis longtemps, mais autant que je sache, il n’existe pas grand chose de ce genre dans le commerce (voir tout de même quelques exemples , , ou ).

Les cales ne dépassant pas, clipser les chaussures sur les pédales est un peu plus difficile, les pédales ayant tendance à se perdre dans le trou des chaussures. Il me faut tâtonner plusieurs fois avant de trouver la bonne position pour enclencher les pédales. Mais après quelques jours d’utilisation, j’y arrive beaucoup plus facilement. Et puis en vélomobile, on clipse les pédales à l’arrêt au départ une bonne fois pour toute, et on ne les déclipse qu’une fois arrivé à destination, donc quelques tâtonnements ne sont pas bien graves. Mais ça serait plus embêtant en vélo (couché notamment).

Publicités

One Comment to “Chaussures, enfin”

  1. bjr et encor bonne année , la franchement l’idée es génial , avoir une paire de chaussure de ville et de vélo en même temps encore une foi bravo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :