Gagnant du concours « vélomobile » B’Twin

Voilà, les résultats du concours « vélomobile » de B’Twin sont connus. Le gagnant est le concept Velocity :

Le concept est très proche du Drymer. Il y a beaucoup d’idées intéressantes, que l’on trouve pour la plupart déjà sur des modèles ou des concepts existants ici ou là sur Internet.

Beaucoup d’éléments sont aussi inspirés du secteur automobile, ce qui est très séduisant pour l’automobiliste qui souhaite se mettre au vélo sans avoir l’impression de quitter sa rassurante voiture. Le phare avant est très large, alors que les feux pour vélo sont en général bien plus fins que cela. Ce n’est pas grave, ce sera l’occasion d’en mettre 2.

Les freins à disques semblent aussi naturel pour l’automobiliste, voire le VTTiste qui descend les pentes les plus raides à toute vitesse. En réalité, pour un usage utilitaire comme celui-là, il vaudrait largement mieux des gros freins à tambours, certes un peu plus lourds, mais peu importe vu l’assistance électrique, et surtout les tambours seront sans entretien quasiment à vie, alors que les patins de freins disques devront être changés régulièrement, et leur réglage n’est pas facile (tant mieux pour les ateliers d’entretien de Décathlon ?).

Les jantes aluminiums sont aussi le parfait exemple d’idée reprise du monde automobile et complètement stupide ici. A part si, encore une fois, l’idée est de séduire l’automobiliste et non le cycliste. Les 4 gros boulons sur les moyeux de roues semblent particulièrement déplacés. Mais pour limiter les coûts de fabrication, ces jantes aluminiums ne sont certainement pas la meilleure idée à retenir. De même les pneus larges façon scooter doivent être bien lourd à traîner.

Si j’ai bien compris le concept, l’assistance électrique reprend l’idée du découplage du pédalage et de la roue. On pédale sur un alternateur, pour recharger la batterie. On peut donc pédaler à l’arrêt, en montée ou en descente, et toujours au même rythme. C’est très bon pour le cœur. Mais en cas de panne, difficile de rentrer chez soi, et passage quasi obligé à l’atelier. Cela dit je ne suis pas sûr que ce soit facile de faire homologuer ce genre de système. Idée intéressante sur le papier, remarquable sur un certain nombre d’auto-constructions dont on peut trouver la trace sur Internet, mais pas forcément judicieux pour une commercialisation de masse.

Bref, une belle synthèse, sans doute bien dans la lignée du véhicule utilitaire qu’imaginait l’entreprise, et répondant bien à l’imaginaire de ses clients. D’ailleurs les 2ème et 3ème prix du concours sont également dans la même veine.

Beaucoup d’autres concepts intéressants et originaux sont à parcourir sur le site du concours.

Voir aussi: Challenge Velomobile : les gagnants sont …

Publicités

3 commentaires to “Gagnant du concours « vélomobile » B’Twin”

  1. J’aurais choisi le 2nd qui reste plus proche du vélo…et qui parait plus leger
    pour les freins, je ne suis pas d’accord,les freins à disque (hydraulique) ne demande pas de réglage particulier.

  2. c’est une twizy à pédale quoi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :