La voiture, ça coûte cher !

Un article intéressant sur le blog d’un journaliste du Monde :

5 976 €, c’est le coût annuel d’une Renault Clio 3. C’est cher. Beaucoup plus cher que ne l’imagine généralement le propriétaire d’un véhicule. Beaucoup plus cher qu’un abonnement de métro, de train ou de bus. Beaucoup plus cher que le seul permis de conduire, qui avait tant fait couler d’encre lors de la campagne présidentielle (à lire ici). Beaucoup plus cher qu’un vélo, son cadenas, ses pinces et son vêtement de pluie. Le chiffre ne sort pas de l’imagination d’un militant anti-voiture ni d’un loueur de véhicules, ni d’une entreprise de transport public à la recherche de parts de marché. Non, il est livré ce mardi 5 juin par l’Automobile Club Association et consultable ici.

La suite de l’article ici : http://transports.blog.lemonde.fr/2012/06/05/la-voiture-ca-coute-cher/

J’en retiens un point intéressant, c’est que le prix annuel pour l’utilisation d’une voiture (et pas une grosse) est très proche du prix d’achat d’un vélomobile. En d’autres terme, si on remplace une voiture par un vélomobile, comme c’est mon cas depuis quelques années, à partir d’un an d’utilisation, on gagne près de 6000€ par an ! Disons un peu moins puisqu’il faut compter le coût d’entretien d’un vélomobile, mais qui reste très réduit. C’est quand même l’équivalent d’une sacrée augmentation de salaire !

Publicités

One Comment to “La voiture, ça coûte cher !”

  1. Certes, remplacer la voiture par un vélomobile, ou un vélo c’est forcément rentable. Lorsque c’est possible. Mais pas forcément au point de l’ammortir en un an. La grande majorité des gens n’achète jamais une voiture neuve. Rouler en voiture d’occasion permet de diminuer d’un tiers le coût annuel de la voiture, voire plus pour les petits kilométrages annuels. C’est déjà pas mal.

    Il y a aussi des gens qui achètent un vélomobile avant d’acheter une voiture. Et là c’est toute la différence : Un jeune sportif et célibataire n’a pas besoin de voiture. Un couple sans enfant vivant dans une grande agglomération a même intérêt à ne pas posséder de voiture, quitte à en louer une de temps en temps ou pour les vacances.

    C’est là que la mentalité change : Pour les adolescents et jeunes adultes d’aujourd’hui, et d’autant plus que leur niveau d’éducation est élevé, la voiture n’exerce plus la même attraction qu’elle exerçait il y a seulement 10 ans.

    Si on compare le coût d’une voiture par rapport aux revenus il y a 10 ans et maintenant, on voit que ce coût n’a pourtant pas explosé, face aux revenus. Par contre les études durent de plus en plus longtemps et les revenus viennent de plus en plus tard. Et la vie en célibataire dure aussi plus longtemps. Ce qui laisse un peu plus de place au vélomobile. Car le vélomobile est encore et presque toujours monoplace.

    Face à ces changements, la voiture n’est plus synonyme de liberté, mais de contraintes. Trop de coûts face à moins de besoins. La virtualisation du mode de vie (ordinateur + internet + jeux et réseaux) fait que les jeunes n’ont plus autant besoin de se déplacer pour rester en contact. On sort moins et si on le fait, il y a de plus en plus de TGV, bus, avion, bref de transports en commun (pas tous écologiques), somme toute pratiques et pas trop coûteux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :